Politique Éditrice 0 2023-01-25

La Pologne a officiellement demandé mardi le transfert des chars Leopard 2 à l'Ukraine, selon le ministre de la Défense Mariusz Blaszczak.

"Les Allemands ont déjà reçu notre demande d'autorisation pour le transfert des chars Leopard 2 vers l'Ukraine", a-t-il écrit sur Twitter.

"J'appelle également la partie allemande à rejoindre la coalition des pays soutenant l'Ukraine avec des chars Leopard 2. C'est notre cause commune car il s'agit de la sécurité de toute l'Europe !"

L'Allemagne, le producteur des chars, a hésité à s'impliquer dans le conflit par crainte que l'envoi de matériel en Ukraine n'exacerbe les tensions avec la Russie.

Le chef de l'OTAN, Jens Stoltenberg, lors d'une conférence de presse aux côtés du ministre allemand de la Défense Boris Pistorius, a déclaré qu'il était "confiant" qu'une décision serait prise prochainement sur l'envoi des chars de fabrication allemande dans le pays assiégé.

Il a ajouté que la question litigieuse avait été discutée après que Berlin n'ait pas réussi à parvenir à un accord vendredi avec des partenaires occidentaux lors d'une réunion à la base aérienne américaine de Ramstein.

Pistorius a déclaré que la décision dépendait finalement du chancelier, conformément à la loi allemande sur l'exportation d'armes destinées à la guerre, et qu'il n'y avait "pas encore de nouvelles informations".

Il a ajouté qu'il s'attendait à ce qu'une décision soit prise sous peu, mais qu'entre-temps, il avait "fortement encouragé" les pays partenaires en possession des chars à commencer à former les forces ukrainiennes à leur utilisation.

L'Ukraine et l'ouest craignent une nouvelle offensive russe au printemps et des préparatifs sont en cours pour entraver les forces d'invasion.

Sur la livraison potentielle de chars à l'Ukraine, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a prévenu : « de telles livraisons n'apporteront rien de bon aux relations russo-allemandes ».

Pour en savoir plus, regardez le reportage d'Euronews dans la vidéo ci-dessus.