Culture Éditrice 0 2022-08-07

LA LISTE DE LA MATINALE

Aujourd’hui, nous vous proposons une sélection de festivals prévus dans les trois semaines à venir. Il y aura du boogie-woogie dans le Cantal, de la musique baroque dans la Sarthe, du jazz en suivant différents circuits en Drôme provençale ou le long de la rivière L’Erdre, en Loire-Atlantique, de la musique classique « les pieds dans l’herbe » dans le Loir-et-Cher…

La Roquebrou, « capitale mondiale » du boogie-woogie

Ses organisateurs aiment dire que durant les quelques jours où a lieu leur festival, la commune de La Roquebrou, dans le Cantal, devient la « capitale mondiale » du boogie-woogie, style pianistique issu du blues, dans lequel la notion de rapidité d’exécution est fondatrice. Des pianistes, il y en a donc beaucoup au Festival international de boogie-woogie de La Roquebrou qui, pour sa 22e édition, recevra notamment l’Américaine Caroline Dahl, la Suisse Ladyva, les Allemands Axel Zwingenberger et Stefan Ulbricht, ou divers représentants du genre dans l’Hexagone, Marie de Boysson, Jean-Paul Amouroux, Gilles Blandin, Jean-Pierre Bertrand et son fils Arthur. Sont aussi annoncés la grande dame du jazz, l’organiste Rhoda Scott, en trio, la chanteuse Nicolle Rochelle et le Boogie Big Band dirigé par le batteur Philippe Crestée. Animations, parades musicales et démonstrations de danse sont par ailleurs au programme. Sylvain Siclier

Festival international de boogie-woogie de La Roquebrou, dans divers lieux de La Roquebrou (Cantal). Du 10 au 14 août. 31 € pour les concerts en soirée à la salle du gymnase du 11 au 13 août.

De la musique de chambre à Guéthary

Désireux, selon ses dires, de participer « au développement culturel » du village de la côte basque dans lequel il a grandi, le pianiste Aurèle Marthan (35 ans) y a fondé, en 2013, un festival au cours duquel des musiciens de renom, jeunes pour la plupart, viennent faire résonner les murs du Musée d’art moderne ou de l’église locale. Lors de la 10e édition, ce sera le cas, entre autres, des frères Moreau (David au violon, Edgar au violoncelle) et du quatuor Hermès. Tout aussi investi que le directeur artistique de la manifestation, presque quotidiennement au clavier en public, le Russe Dmitry Smirnov (28 ans) se distinguera au violon (dans une présentation du Carnaval des animaux de Saint-Saëns avec Anne-Sophie Lapix en récitante), à l’alto (dans le « Trio Les Quilles » de Mozart) et même au piano, dans un arrangement effectué par ses soins de Radio Rewrite de Steve Reich. La musique contemporaine sera également à l’honneur avec une création, Trois mouvements de l’eau, de Lise Borel. Pierre Gervasoni

Il vous reste 72.5% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.